lundi 2 septembre 2013

Après la mue

Quelle chance de découvrir cette mante religieuse qui vient juste de muer, là, à côté de la table de jardin.
Une forme blanche dans l'herbe attirait mon regard et me questionnait, il m'a suffit d'approcher en douceur pour la voir, ressemblant à une ombrelle repliée.


Elle est encore accrochée à son ancienne enveloppe que l'on voit, juste au dessus de sa tête.





6 commentaires:

  1. Tu as eu le coup d'oeil pour la repérer
    tiens tu me fais penser que nous avions une belette qui vient boire dans la vasque que mon mari a mis sur le coté de la maison sur le sol pour que les oiseaux puissent venir s'ébrouer
    je n'en avait jamais vue de ma vie

    RépondreSupprimer
  2. heu une tof de la belette ? Colinette ?

    RépondreSupprimer
  3. Quoi!! une tof!! was???
    et une grosse fouine qui a trouvé domicile sous le toi de l'école d'a coté...je vais devoir daire attention qu'elle ne viennent se fourrer sous ma voiture pour se réchauffer l'hiver;
    ahh la vie a la campagne!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. une tof = une photographie :)
      il y en a chez moi ( des belettes et des fouines ) mais elles sont très difficiles à voir .

      Supprimer
  4. Ma maman, qui adorait les animaux avait une haine et la peur des mantes religieuses ... elle détestait les voir tourner la tête dans tous les sens !!!
    Mais là, c'est le miracle de la nature que tu montres ...
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. Tu penses bien, que le temps de remonter chercher l'appareil elle était vouille! (partie)
    Ce qui m'étonne surtout, que j'habite un très gros village, presque une petite ville, je pensais donc qu'elle ne viendrais pas jusqu'ici, a cause de la peur de l'homme. Et bien que neni..
    Je suppose que le fait d'avoir construit quelques maisons supplémentaires dans les environs l'ont fait se délocaliser.

    Soigne toi bien bises

    RépondreSupprimer