vendredi 10 janvier 2014

Une mare en ébullition

Un peu de douceur cette semaine dans le sud-ouest, quelques 20° sous abri et parfois plus.

Du coup, la mare ronronne ...

... et nous, on se questionne ... qu'est-ce que c'est encore que cette bête bizarre ?

Comme on est très courageux, on approche à pas de loup ... 

... et la mare se couvre d'ondes et de ploufs, et de plus rien ...

... alors on attend ... et on voit ....


... une main qui sort de l'eau ... aaaah, c'est tragiqueuuu .......


... une main puis une jambe ... encore plus terrible ...


ah ben ça alors ! c'est une partouze de grenouilles !
elles restent à la surface en faisant un coassement grave et doux, on dirait que toute la mare vibre


Je ne bouge plus et à un mètre devant, on me surveille, l'air de rien ...



... à ma droite aussi ...



... pendant ce temps, dans l'alcôve d'amûr, on ne perd pas le fil ...


... vous voyez le petit bleu là, à gauche de la gambette qui batifole, celui là, il a pas bougé pendant un bon moment, du genre "je surveille les paparazzis qui m'énervent". Il aurait été plus gros, j'aurais eu peur.
J'ai fini par laisser tout ce petit monde à ses occupations. C'est qu'ils avaient encore beaucoup à faire, et moi, je n'allais rien voir de plus, c'est sûr, ... aucun string qui dépasse, pas une bretelle de soutif ni un petit bout de dentelle, rien de très croustillant pour faire le buz sur le net ... ou dans les magazines people ...


3 commentaires:

  1. Comme, c'est tôt....enfin pour chez nous, en avril, nous les verrons.....mais, bon la planète trounebousssole un peu aussi.....!!!!! bisettes......

    RépondreSupprimer
  2. Bien raconté ! J'aime beaucoup !
    Le printemps démarre fort alors ... mais pourquoi la mare bouillonne-t-elle ? Sont-ce des bulles de plaisir ?
    Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Très drôle ! Cela promet un grenouille boom prochainement ... ! (Pourvu que les héroïnes des Triplettes ne passent pas par là !)

    RépondreSupprimer