dimanche 3 juillet 2016

18 ans


Le weekend dernier, nous étions invités à fêter les 18 ans de Yoan, dont nous avions fêté les 15 ans ici.

Pendant que tout le monde était à l'apéro, je suis allée faire un tour du jardin avec mon apn.
J'abandonne Monette à la découpe de la pizza ...

 La serre construite contre le mur sud pour préparer les plants de légumes ... beaucoup à faire au printemps, ici, on fait du maréchage sans produits chimiques ni engrais chimiques ni pesticides ...


 Les toilettes
... hi elles ne servent pas ... les vraies sont à l'intérieur ... mais ce sont quand même des toilettes sèches maison ... ne croyez pas que vous y couperez aussi facilement ...


La maison ... aaaah, toute une histoire ... le toit était tout bas en tole ... Luc et Gwen ont beaucoup bossé pour tout nettoyer, retapper, faire une vraie toiture, rehaussée ... et la petite boutique à l'entrée pour vendre les légumes ... entre autres.


 Les Gnognos ... non, ce ne sont pas des agneaux ... ne me demandez pas pourquoi ils s'appellent comme ça ... je n'ai pas demandé ... enfin, voilà donc les stars de la ferme, les petits cochons ...



 Pas de désherbant n'est ce pas ...



 des haricots heureux


 oignons et tomates


 le nouveau hangar tout neuf avec une charpente récupérée



 le stock de foin


 les oies curieuses viennent voir de quoi il s'agit


 alors là, je ne me rapelle plus s'il s'agit de melons ou de courgettes


 par contre, de ce côté-ci, ya pas de doute
courgettes et laitues


 concombres, laitues et maïs


 le sillon de pommes de terre de 50 m de long accompagné de maïs

 des tomates bleues ... dehors mais pas dedans :o)


 amarante et concombres


 oignons, laitues et tomates


 aller, on va vers le fond, on passe devant le champ de facélie 
et de trèfle incarnat

et on va voir ...

 les cochons adultes ceux là ... il suffit de les appeler et on entend grogner dans les herbes hautes ...

 quelques gratouillis pour se dire bonjour 
et on repart

 un coup de chioulet
et tout le monde rentre de la prairie



 la truie ne veut même pas tourner la tête ... elle rouchigne dans sa souille ... 


 et le feu est quasi prêt pour cuire les cotelettes d'agneau et les côtes de porc, le tout du jardin ... comme vous avez pu le voir, et encore, je ne vous ai pas montré les poules ni les lapins ...
un coin où l'on n'est pas près de mourir de faim.




8 commentaires:

  1. alors là! c'est tout ce que j'aime, tu ne peux pas savoir le plaisir de ce reportage
    l'endroit est merveilleux! merci merci

    RépondreSupprimer
  2. Le paradis existe donc ! ok, il y a du boulot mais quelle merveille ! et de voir ça, je me dis que c'est possible, mais ici, l'enfer c'est le manque d'eau, une misère...

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour cette belle visite ! Voilà un jardin bien plus grand que le mien mais qui lui ressemble par son côté "herbu" (on se comprend !)
    Un endroit où le bon vivre fait loi et c'est toujours un ravissement de voir ça.
    Bonne semaine ma chère, à bientôt !

    RépondreSupprimer
  4. Quel bonheur ! ya des endroits où toit n'est pas perdu !! Chouette !

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour cette superbe visite ! C'est génial !
    Des tomates bleues ... jamais vu ! Des noires, oui, mais pas des bleues ...
    Et je suis contente de voir des haricots heureux !!!
    Perso, j'écris amarante sans H ... à voir !
    Encore merci et bisous.

    RépondreSupprimer
  6. Hum, çà me rappelle des souvenirs de jeunesse quand les vignes n'avaient pas repris de terrain : les grandes tablées, les bâtiments réparés par les propriétaires, le grand jardin, les animaux.
    Merci pour cette belle visite.

    RépondreSupprimer
  7. Quelle belle journée ! Le jardin est productif et donc généreux. J'ai beau vivre dans un village, tous les animaux ont peu à peu disparu des fermes : culture, culture et cultures dans le peu d'exploitation qui restent. Quelques poules (surtout avec la campagne de mise à disposition gratuite pour limiter les déchets ménagers) , deux poneys, des chats et chiens et c'est tout ! J'ai la nostalgie du village de mon enfance animé par le.s fermes en activité

    RépondreSupprimer